Clé de l’égalité entre les sexes, l’autonomisation des filles et des femmes à travers le monde apporte aussi des bénéfices sur le plan économique. Son développement nécessite tant l’implication des citoyens que celle des entreprises et des organisations de la société civile. Alors, qu’est-ce que l’autonomisation des filles et des femmes et sur quelles voies engager votre entreprise pour soutenir cette cause ?

Qu’est-ce que l’autonomisation des filles et des femmes ?

Traduction de la notion anglaise d’empowerment, l’autonomisation renvoie à une idée de pouvoir. Le pouvoir de faire ses propres choix concernant divers aspects de sa vie.

Rien qu’en France, qui comptait 2,1 millions de femmes au foyer lors du dernier pointage, en 2013, elles ne sont que 20 % à avoir choisi cette situation.

En 1992, Gisèle Halimi écrivait “C’est dans la dépendance économique que toutes les autres dépendances des femmes prennent leur source”. De l’indépendance économique découle une capacité de décision qui impacte l’ensemble de la sphère personnelle. Dans le monde, de nombreuses femmes n’ont en effet pas ou peu de pouvoir de décision sur des sujets tels que la sexualité, le mariage, la santé ou encore la contraception. 

En 2021, l’UNFPA, le Fonds des Nations Unies pour la Population, a publié le rapport “Mon corps m’appartient, revendiquer le droit à l’autonomie et à l’autodétermination.” Ce rapport démontre que dans le monde, seulement 75 % des femmes ont la capacité de prendre des décisions concernant leur contraception, 75 % disent pouvoir refuser une relation sexuelle avec leur partenaire ou mari et 91 % peuvent décider de ce qui concerne leur santé. Enfin, elles ne sont que 55 % à disposer de ces trois “pouvoirs”.

Selon l’UNFPA (Fonds des Nations unies pour la population) : “Être capable de dire « oui », « non » ou « c’est mon corps et c’est mon choix » : voilà le fondement d’une vie digne et autonome.”

Selon une déclaration du secrétaire général des Nations Unies de 2020, les femmes ne disposent que de 75 % des droits légaux des hommes dans le monde. Le faible niveau de participation des femmes en politique et dans les instances décisionnelles en général les empêche de plaider pour une plus grande parité.

Quels enjeux et solutions concernant l’autonomisation des femmes ?

En acquérant pouvoir de décision et dignité, les femmes disposent d’une plus grande capacité à s’investir dans le développement politique et économique de leur pays. D’après l’ONU, il a été démontré que l’autonomisation des femmes stimule la productivité et la croissance économique. L’Agenda 2030 pour le développement durable, adopté par les 193 membres de l’ONU en 2015, consacre un objectif aux droits des femmes : l’Objectif de Développement Durable n°5 vise à « parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles ». Ce programme entend ainsi instaurer “un monde pacifique, prospère et durable.”

La délégation aux droits de femmes, instituée par le sénat en France en 1999 pointe du doigt, dans un rapport publié en mai 2021, que la crise sanitaire et le changement climatique ont fait reculer l’autonomisation des filles et des femmes ces dernières années, en amplifiants des phénomènes d’inégalités et de violence à leur encontre (perte d’emploi ou de revenu, hausse des violences de genre, déscolarisation, déséquilibre accru dans la répartition des tâches ménagères). La question de l’autonomisation des filles et des femmes est donc plus que jamais d’actualité.

L’autonomisation passe par la mise en place de mesures concrètes qui ont des effets directs sur l’économie, comme le souligne l’ONU :

Source : ”Égalité des sexes : pourquoi est-ce important ?” UN.org

Quelles actions mettre en place au niveau de votre entreprise ?

Commencer par montrer l’exemple en appliquant des mesures en interne qui permettent aux femmes de gagner en autonomie.

Des mesures appliquées au sein de votre entreprise permettront d’initier une impulsion au sein des cercles d’influence dont votre entreprise fait partie (commune/ville, regroupement d’entreprises…) et au-delà.

Vous pouvez commencer par mettre en place des mesures simples en respectant la parité lors des réunions ou en veillant à ce que les candidatures venant de femmes et d’hommes pour un même poste soient considérées sur un pied d’égalité. Faites aussi un bilan sur la présence des femmes à des postes à responsabilité.

Choisir des partenaires qui partagent vos valeurs

L’influence d’une entreprise passe par les autres organisations avec lesquelles elle décide de travailler. Renseignez-vous sur les engagements de vos partenaires, fournisseurs et prestataires en termes de Responsabilité Sociétale des Entreprises. 

Aujourd’hui, nombre de labels et certifications permettent d’identifier les engagements et préoccupations des organisations.

Les 3 principaux labels RSE

Source : Goodwill management

S’impliquer en soutenant des organisations engagées

La société civile agit activement dans des domaines essentiels comme la scolarisation, l’accès à l’eau, aux soins, à la contraception ou encore à des protections menstruelles.

L’association BackUp Rural a mis en place divers projets dans une région défavorisée du Maroc en collaboration avec plusieurs organisations locales et la population. Des coopératives offrent à des femmes une opportunité de dégager des revenus grâce à leur savoir-faire (artisanat, extraction d’huile d’argan).

En soutenant un projet tel que Back Up rural, vous permettez de faire avancer la cause de l’autonomisation des femmes de manière concrète.

anais

Anaïs Carreras

Rédactrice Web SEO

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *